Les 5 indispensables de ma salle de bain

5-essentiels-sdb-details

 

Quand j’étais plus jeune, les départs en vacances d’été étaient l’occasion d’aller dévaliser le rayon beauté du Monop’ du quartier. Shampoing pour cheveux secs, après-shampoing réparateur, masque nourrissant, huile protectrice, lait protecteur de chaleur, gommage, gel douche, lait hydratant pour le corps… Ma valise (énorme) se transformait alors en vanity sur pattes.

Depuis quelques années, la tendance dans mes bagages est plutôt au minimalisme (merci les voyages de presse et les valises cabine !). Niveau fringues, je n’emporte non pas des vêtements mais des tenues. Mon seul critère pour qu’une pièce entre dans ma valise : elle doit s’accorder avec au moins deux autres de ses camarades de voyage (bon OK, il m’arrive de faire des exceptions quand même, on est pas au bagne non plus).

Côté beauté, je privilégie les produits à utilisation multiple. Et je dois dire que pour cela, le passage au naturel m’a beaucoup aidé. Voici ma sélection des 5 produits de beauté que j’emporterai sur une île déserte :

  • Huile de coco : je me demande comment j’ai pu vivre sans elle toutes ces années (#lamoderation). C’est bien simple, cette huile fait tout ! Je m’en sers principalement pour mes cheveux, en masque avant shampoing une fois par semaine (temps de pose de 2 heures à 1 nuit) et en protection (en alternance avec l’huile d’avocat) lorsque je vais à la piscine (la fameuse « barrière protectrice » qui a bien fait rire Gérard cet été #ahleshommes). L’huile de coco me sert aussi de « mousse » de rasage. Non, je vous arrête tout de suite, l’huile ne mousse pas. Mais grâce au film gras qu’elle dépose sur ma peau (logique pour de l’huile me direz-vous…), fini les coupures ! Mes jambes sont également hydratées au passage, ce qui n’est pas négligeable pour la feignante de l’hydratation corporelle que je suis. Les usages de l’huile de coco ne s’arrêtent pas là, elle fait également office de base pour des gommages du corps (pour le visage, je lui préfère les huiles de jojoba et de nigelle, plus adaptées à ma peau). Il suffit de prélever quelques gouttes d’huiles dans le creux de la main et d’y ajouter du sucre ou du marc de café. Et hop, bye bye les peaux mortes (#glamourtoujours) !  L’huile de coco peut également faire office de dentifrice (ne me regardez pas comme ça, je n’ai jamais testé), de crème hydratante pour les pieds, de baume à lèvres, ou encore de démaquillant (bien qu’elle soit comédogène). Pour plus de praticité, j’en conserve une petite quantité au bord de mon lavabo dans un flacon à spray. Le reste se trouve dans ma cuisine, avec les autres huiles. Car oui, on peut aussi la consommer. Mais ça, c’est une autre histoire. Un dernier petit détail mais qui peut avoir son importance (n’est-ce pas, C. ?) : en-deça d’une certaine température, l’huile de coco se solidifie. Il suffit alors de la passer sous l’eau chaude pour qu’elle retrouve son état liquide.
  • Huile de jojoba : cette huile à la composition proche du sébum humain est parfait pour le démaquillage ! J’utilise pour cela des lingettes lavables qui consistent en de simples carrés découpés dans une serviette en microfibre (#iloveDIY). L’huile de jojoba est également l’ami des cuirs chevelus gras qu’elle contribue à réguler (pas encore testé).
  • Huile de nigelle :  celle-ci c’est un peu mon huile miracle. Depuis que je l’utilise avec assiduité, mon acné hormonale (#jai15ans) se fait la malle. Tous les soirs, après m’être lavé le visage avec mon super savon (lire ci-dessous), j’en applique une petite quantité sur mon visage. Alors oui, ça sent un peu « la cuisine » (merci maman, en même temps c’est normal puisqu’il s’agit de l’huile extraite de la graine de cumin noir). Mais ça marche du tonnerre !
  • Le Petit Savon d’Alep parfumé à la nivelle de Douce Nature : pendant des années, je me suis lavée le visage matin et soir avec des gels et autres mousses issues de la cosmétique dermatologique. Un peu trop asséchant pour ma peau, je suis passée à l’eau micellaire, avant de me rendre compte que celle-ci laissait un film un peu cracha sur le visage. Je me suis donc tournée vers les hydrolats (eaux florales), plus naturels, mais ce n’était visiblement pas assez nettoyant pour ma peau à problèmes. Sur les conseils de Peau Neuve (son blog est une mine de conseils pour qui veut se mettre aux produits naturels), j’ai acheté ce petit savon d’Alep. Et ce fut la révélation ! Je l’utilise matin et soir et ma peau adore ! Pas de tiraillements, juste une sensation de propreté. Je ne pourrais plus m’en passer.
  • Le yaourt : non, non, vous avez bien lu. Le 5e essentiel de ma salle de bain sort tout droit de mon frigo ! Très riche en agents hydratants, le yaourt est l’allié des cheveux (et peaux) secs. Je l’utilise en masque sur l’ensemble de ma chevelure. Mélangé à de la spiruline, de l’aloe vera et de la glycérine végétale, il fait des merveilles. Il me sert également pour contrebalancer l’effet asséchant du ghassoul et du shikaikai (des poudres et argiles que j’utilise de temps en temps pour me laver les cheveux). Un petit conseil cependant, préférez-le nature afin d’éviter les morceaux de fraises et de myrtilles qui vous dégoulinent dans le cou…

 

A très vite,

C.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s