Privée de dessert

le

2016-03-11 14.37.19

 

Je pense qu’il y a encore quelques mois, c’était le pire truc que l’on puisse m’infliger : un repas sans dessert. Biberonnée au coca et aux sirops à l’eau, élevée à coup de Petit Beurre et de Prince sur le canapé après le dîner, j’ai développé dès mon plus jeune âge une forte addiction aux sucres, au point de devenir méchante en période de manque (demandez donc à Gérard de vous conter notre voyage au Sri Lanka. Parce que NON, les fruits ne sont pas un dessert valable !). Heureusement, les années passant, j’ai quelque peu réussi à me défaire de ce vice, au point même maintenant de me payer le luxe de trouver certains aliments trop sucrés et de me contenter de fruits à la fin du repas (y’a que les imbéciles…). Si mon addiction au sucre diminue avec les années, je n’en reste pas moins gourmande et bonne vivante. Chez nous, la bouffe est primordiale, vous l’avez sans doute remarqué au travers des sujets évoqués sur ce blog, et je suis toujours à l’affût des dernières tendances et nouveautés dont ne manque pas de me repaître notre joli pays. Dernier test en date, la pâtisserie Privé de dessert, dérivée du restaurant du même nom. Ah, vous exclamez-vous, chassez le naturel, il revient au galop ! Elle a beau nous avoir fait tout un laïus sur son passé d’addict repenti, elle ne résiste pas à nous parler de pâtisseries. Oui, vous avez raison. Sauf que les gâteaux et autres réjouissances proposés par Privé de Dessert sont en fait… salés ! Ne vous laissez pas avoir par leur look de religieuses rebondies, éclairs bien charnus et autres muffins dégoulinants ! Car en lieu et place de crème fouettée, saveur café et autres fruits rouges, vous trouverez crème au saumon, tranche de jambon et autres fromage de chèvre. Vous comprenez que la repentie du sucre que je suis ne pouvait passer à côté de ces créations pour le moins originales ! J’ai donc profité d’un rendez-vous dans le quartier pour pousser la porte de cette pâtisserie pas comme les autres. Premier constat, Privée de Dessert 2 connaît un certain succès. Il est 13h45, l’heure du coup de feu est passé, et les troupes ont été sévèrement décimées. Qu’à cela ne tienne, il me reste suffisamment de quoi assouvir ma curiosité : j’embarque un éclair jambon-beurre, une religieuse avocat-saumon et un muffin chèvre-épinard. Oui, tout ça. Je ne suis que dévotion lorsqu’il s’agit de ce blog. Montant de la note : 15 euros. Gloups ! C’est pas donné-donné. Ni une, ni deux, je fonce ventre à terre chez moi pour déballer mes achats. Je range l’éclair et la religieuse au frigo pour ce soir (vous avez cru que j’allais tout manger, hein ?) et me concentre sur le muffin, qui malgré un physique moins engageant que ses colocs de boîte à gâteaux (oui, je sais, on ne juge pas sur le physique) s’est avéré être la pâtisserie salée la plus réussie des trois. Moelleux, généreux, goutu… Les photos parlent d’elles même !

 

Pour l’éclair et la religieuse, j’ai sollicité l’aide de mon cobaye préféré, celui à qui je fais manger des gâteaux sans gluten et sans sucre. Pour être honnête, son avis a été assez mitigé. Si l’éclair façon jambon-beurre a passé le crash test sans trop d’encombres, il n’en  a pas été de même pour la religieuse saumon/avocat. Je dois dire que j’ai été également un peu déçue par la consistance de l’appareil garnissant la pâte à chou, trop mousseux à mon goût. Mais rassurez-vous, cela ne m’a pas empêché d’engloutir ma part et celle de Gérard. Quant à l’éclair jambon-beurre, la simplicité et la qualité des ingrédients ont fait le job.

Verdict : Si la qualité des produits utilisés est indéniable, j’ai quelque difficulté à me convaincre de l’intérêt de la chose passé l’effet de surprise de la première fois. De plus, les pâtisseries sont vendues à un prix quelque peu onéreux (sans aucun doute justifié par le coût des matières premières). Mais il faut cependant avouer que vous ferez votre petit effet lors de votre prochain dîner ou apéro entre amis.

Privé de Dessert 2
16 rue Saint Augustin
75002 Paris
http://www.privededessert2.com

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s