Frichti, je dis oui !

 

 

FRICHTI

Je vous entends déjà d’ici : « Quelle feignasse celle-là ! » « Qu’est-ce que ce sera quand elle aura des enfants ? » « Non mais quels bobos ces deux-là ! » Souvenez-vous, la dernière fois que nous nous sommes vus par ici (à l’époque, les terrasses de café, les salles de concert et les stades de foot étaient encore des endroits tout à fait fréquentables), je vous avais vanté les mérites de Foodchéri, un site de livraison de repas à domicile. Il se retrouve que j’ai récidivé (Oops, I did it again #minutebritney). Et pas qu’une fois. Plusieurs fois. J’ai testé Take Eat Easy et Deliveroo, chez qui j’ai commandé la même chose : un cheeseburger de chez BioBurger (#bestburgerever).

Et j’ai aussi testé Frichti. C’était un dimanche soir, un lendemain de mariage (très) (trop) arrosé. Nous êtions là, sur le canapé, à zapper frénétiquement entre les différents bétisiers de fin d’année quand tout à coup l’horrible réalité a surgi : gueule de bois + frigo vide + dimanche soir = fin du monde. Ni une ni deux, j’ai dégainé mon téléphone (aussi surnommé « prolongement de ma main ») et je me suis mise en quête d’un service de livraison. C’est là que, malgré mon esprit embué, je me suis souvenue d’une photo postée sur Instagram il y a quelques semaines et vantant les mérites de Frichti. Vérification faite, j’annonce fièrement à Gérard que mon addiction aux réseaux sociaux vient (encore) de nous sauver la mise. Un petit tour sur le site et je commande une soupe poireaux-pommes de terre, du houmous à la cacahuète, un curry de légumes d’automne, un mac’n cheese et deux morceaux de pain. Total de la commande : 18,70 euros. Je choisis mon créneau de livraison et je n’ai plus qu’à attendre que Frichti me signale l’arrivée imminente de mon dîner. Ce qui se produit environ une heure plus tard, en plein dans le créneau choisi. 8 minutes s’écoulent et l’on m’annonce que mon livreur est en bas. Gérard, ce gentleman, descend récupérer la commande. Affamés, nous découvrons notre butin. La soupe est très bonne et ressemble à celle que j’aurai pu faire moi-même si j’avais 1/des poireaux et des pommes de terre, 2/du courage. Le houmous se défend aussi très bien avec son petit goût de cacahuètes original. Le curry de légumes est validé par Gérard. Idem pour les mac’n cheese qui colmatent mon estomac et ravissent mes papilles. Mention spéciale pour le pain frais et bon (une prouesse un dimanche soir).

SALADE DE CHAMPIGNONS

Forte de cette première réussite, j’ai réitéré l’expérience Frichti. Au menu cette fois-ci, une salade de champignons, une soupe de carottes à la coriandre et un fromage blanc à la mangue. Je passe commande à 16H pour une livraison entre 21h et 22h. A 19H45, Mathieu de Frichti m’annonce que la soupe de carottes est en rupture de stock. Je choisis une soupe de lentilles pour la remplacer. 21h30, mon livreur m’appelle, il est perdu (ça arrive souvent), mais sympa. Je remonte ventre à terre les 5 étages et me jette sur mon frichti. Surprise surprise, Mathieu a rajouté à ma commande un cheese cake au speculoos et citron. Rebelote, rien à redire côté saveurs. La salade est divinement bien assaisonnée et la soupe de lentilles relevée comme j’aime.

CHEESECAKE

Je vous passe également le brunch salvateur d’un week-end pascal/anniversaire à forte tendance grippale, ou le bonheur de ne pas avoir à descendre à la boulangerie du coin avec 38 de fièvre. Au menu, croissants bien gras, excellente burrata des Pouilles, rosbif finement tranchés et la fameuse salade de champignons, le tout arrosé d’un jus de pamplemousse fraichement pressé. Moi je dis oui !

BURRATA

Ok, on a compris, je suis fan de Frichti. Mais, je vous entends d’ici (je ne suis pas toute seule dans ma tête) : Frichti, Foodchéri, du pareil au même ? Et bien non ! Parce que chez Frichti, à la différence de Foodchéri, on peut commander en avance et choisir son créneau de livraison. Chez Frichti il y a aussi plus de choix : des entrées, des plats, des desserts mais aussi des formules apéro, du fromage ou encore des boissons. Par contre, les portions sont un peu moins généreuses que chez Foodchéri. N’espérez pas vous sustenter en commandant un plat unique. Cependant, au vu des prix ultra-raisonnables, on peut craquer pour une entrée et un plat pour le même prix qu’un plat unique chez Foodchéri.

Résultat du match, un léger avantage pour Frichti. Mais je suis certaine que Foodchéri s’attirera à nouveau mes faveurs un soir de flemmite aiguë.

Affaire à suivre…

 

Photos Frichti

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s