J’ai testé : Le Pavillon des Canaux

 

A. : « On s’fait un brunch dimanche ? »

C. : « Ok. »

A. : « On va où ? »

C. : « Ché pas. C’est le mois d’août, tout est fermé. »

A. : « C’est pas faux. »

C. : « On a qu’à aller au Pavillon des Canaux, ça me servira pour le boulot » (je vous ai déjà dit que je suis journaliste dans l’événementiel ?)

A. : « Ok. »

 

PAVILLON DES CANAUX 1

 

C’est comme ça que l’on s’est retrouvé un dimanche ensoleillé du mois d’août (je devrais dire, LE dimanche ensoleillé du mois d’août. Mais comme je suis sympa, je vous épargne mes considérations météorologiques) à bruncher sur la terrasse du Pavillon des Canaux. Le Pavillon des Canaux, c’est ce nouveau lieu branché du bassin de la Villette installé dans une jolie petite maison les pieds dans l’eau. A l’intérieur, c’est comme chez toi mais en vachement mieux. Déjà, c’est plus grand (ben oui, c’est une maison, elle est bécasse celle-là). Les pièces ont été aménagées comme celles d’une véritable habitation : on y retrouve des salons de styles différents, une salle à manger, une cuisine, mais aussi deux chambres et même une salle de bain. Côté déco, c’est beau, c’est vintage, c’est coloré. On a envie de se lover dans l’un des canapés et de passer toute la journée à siroter du thé (et à manger des gâteaux aussi. Parce qu’ils sont trop bons les gâteaux) en lisant les bouquins de la bibliothèque. Et ben ça tombe bien, parce que c’est un peu ça l’idée du lieu, notamment dans le Coffice, le bar situé au rez-de-chaussée, qui accueille les travailleurs en mal de bureau (et de gâteau.) Mais revenons-en au brunch puisque c’est ce que nous avons testé ce dimanche-là.

Servi entre 12h et 15h, le brunch du Pavillon des Canaux comprend boisson chaude et tartines à volonté, une assiette chaude composée d’un oeuf bénédicte, de pommes de terres au four et d’une salade de saison, une part de gâteau (je vous ai dit qu’ils étaient bons ?), une salade de fruits et un jus de fruit. Le serveur prend notre commande sur son iPhone et revient quelques minutes plus tard avec un boîtier rond. « Le boîtier se mettra à vibrer lorsque vos assiettes seront prêtes. Vous pourrez aller les chercher directement à la cuisine. Pour le reste du brunch, vous pouvez vous servir au buffet », nous explique-t-il. Par la faim tenaillées, nous nous précipitons sur le buffet. Horreur, malheur ! Les trois Anglais devant nous font une razzia juste sous nos yeux. Il ne reste plus que deux parts de gâteau et quelques morceaux pains. Et plus gros problème encore, plus aucune assiette pour se servir. La jeune fille au bar a l’air débordé et nous explique qu’ils sont un peu juste en vaisselle. Elle nous donne des soucoupes en attendant la prochaine fournée. Les bras chargés de victuailles (ça se remplit vite une soucoupe), nous retournons à nos places. Le boîtier n’a toujours pas vibré. Le serveur qui passe à côté de notre table nous rassure : « Ça ne va plus tarder maintenant. Elles ne sont que deux dans la cuisine et tout le monde est arrivé en même temps. Mais ça va arriver ! » Deux tartines plus tard, le boîtier vibre. Direction la cuisine pour récupérer nos assiettes, qui sont englouties aussi sec ! Repus mais pas gavés, on profite un peu du temps et du cadre en se resservant en thé et café. Autour de nous, les gens commencent à s’en aller, le coup de feu est passé et il y a moins de monde au buffet. Mais aussi moins de victuailles. « Désolée monsieur mais ces muffins sont réservés au brunch. Nous ne pouvons pas vous les vendre à l’unité. Revenez lorsque le brunch sera terminé », explique la responsable à un client venu boire un café. Il est 14h30, le brunch est servi jusqu’à 15h et les denrées sont comptées. Il est l’heure pour nous de payer l’addition. 24 euros le brunch.

Bilan : un agréable moment dans un lieu très sympa et accueillant, avec une équipe plutôt efficace et un serveur très aimable. L’assiette chaude, les gâteaux, le pain, les fruits et le thé sont bons (surtout les gâteaux). Le café, un peu moins selon les dires de mes camarades de tablée. Vu le prix du brunch, on apprécierait la possibilité de boire un expresso et que le jus de fruit soit fraîchement pressé.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s